• Musique
  • Danse
  • Expression Artistique
  • Culture

SAB'ART, promotion des cultures sénégalaises et afro.

Lire d'avantage

Bienvenue sur le site de l'association SAB'ART

Le partage, la solidarité, la musique comme outil de rencontres, le respect des différences, la richesse du mélange, agir pour grandir.

L'association

SAB'ART, promotion des cultures sénégalaises et afro.

logo_sabArt_web_gros

La mission

Notre association a pour objet de promouvoir la culture Sénégalaise et Africaine au travers de l’organisation de manifestations diverses à caractère artistique (concert, cours de danse, cours de percussions, festivals, cours de langues sénégalaises …).

Pour ce faire, l’association compte rassembler des artistes divers afin de les faire se rencontrer et de créer des événements à forte synergie.

A long terme cette promotion de la culture Africaine passera par des voyages organisés pour que des groupes d’artistes, élèves des cours et toute autre personne intéressée puisse venir découvrir la culture sur place au Sénégal… Il s’agira de créer en toute occasion des liens de coopération et d’amitié entre les habitants des deux territoires. En particulier, nous avons à cœur de mettre en place des cours d’éducation artistique en direction des jeunes issus des milieux défavorisés (ici ou/et là-bas).

Les valeurs

Le partage

La musique comme outil de rencontre

Le respect des différences

La richesse du mélange

Agir pour grandir

La solidarité

le nom

SAB’ART Le Sabar est un instrument de percussion sénégalaise. Sab’Art écrit de cette façon veut également dire : en wolof « Ton Art »

sabar-500

l'historique

L’idée de l’association est avant tout née dans la tête de Zomete et a fait son chemin jusqu’à l’obtention des statuts en mai 2015.

Zomete, de son vrai nom Ahmed NDIAYE, est né à Dakar au Sénégal. Percussionniste, batteur, danseur, il a grandi avec la musique et part très vite en tournées internationales avec des groupes de danses et musiques traditionnelles africaines. Il côtoye alors les plus grands artistes et devient alors musicien professionnel. En 1999, alors en Suisse, puis en France, Zomete commence à écrire les chansons qu’il murmurait sans cesse. Peu à peu il devient chanteur, auteur, compositeur, guitariste et cherche comment créer une association capable de porter toutes ses idées.

Sur son chemin, alors, il y a de belles rencontres et des opportunités comme celle d’un projet mémoire autour de la démolition prévu du foyer du Mas du Taureau à Vaulx en Velin, où il vivait à ce moment là. Pour le compte d’ADOMA, Anouck Patriarche, ethnologue urbaine (« L’habitat dans tous ses Etats ») recueil les récits de vie des résidents et orchestre la valorisation de ces parcours en projet artistique.

De cette belle aventure, naît une Bande Dessinée Reportage, une exposition itinérante et Zomete trouve sa place en personnage de bande dessinée mais surtout trouve l’occasion de faire vivre sa musique lors de concerts avec son groupe Njaxass. L'association ``SAB'ART`` est donc née de cet élan, il faut croire que c’était l’heure !

Installée à Lyon en France, elle aura bientôt une antenne à Dakar.

zomete

les statuts

a définir...

Les membres fondateurs et le bureau

Zomete (président d’honneur) s’entoure d’Anouck Patriarche (présidente), de Lamine Gaye (secrétaire général) et de Sylvain Vilcot (trésorier) afin de mener à bien son rêve de toujours. Sébastien Marion, graphiste réalise le logo, les affiches des concerts. Les salles de concert (MJC de Vaulx en Velin…) ou café bar nous ouvrent leurs portes et nous permettent de nous exprimer et de partager notre rêve avec vous !

les activités

Les concerts du groupe Njaxass

Njaxass veut dire le « mélange » en wolof et cela donne beaucoup d’informations sur la musique de Zomete et de son groupe. Zomete, de son vrai nom Ahmed NDIAYE, est né en 1968 à Dakar au Sénégal. Percussionniste, danseur, il a grandi avec la musique et part très vite en tournées internationales avec des groupes de danses et musiques traditionnelles africaines. Il côtoye alors les plus grands artistes (les frères Koulabali, le groupe Keur Sénégal…) et devient alors musicien professionnel. En 1999, alors en Suisse, puis en France, Zomete commence à écrire les chansons qu’il murmurait sans cesse. Il s’amuse avec les mots et les mélodies et très vite cela devient son terrain de jeu. L’année 2009 marque un tournant dans la carrière de Zomete qui décide de faire un retour aux sources. Il restera au Sénégal presque 3 ans pour faire place neuve à toutes ses expériences passées et construire enfin le projet d’association qui permettrait de promouvoir la culture Sénégalaise en France et favoriser les échanges interculturels entre ces deux pays. Pour ce faire, il gagne son autonomie en apprenant la guitare en 3 ans. Capable ainsi de s’accompagner et de composer les mélodies sur lesquelles ils posent les petits mots glanés par ci par là, Zomete devient chanteur, auteur, compositeur d’une musique traditionnelle et acoustique. Indépendance musicale en poche il revient en France avec l’intention de créer un groupe Njaxass (le Mélange en Wolof) aussi riche que les couleurs du Sénégal.

Le groupe se compose de personnalités singulières et d’instruments divers : Autour de Zomete, de nombreux instruments viennent au gré des rencontres, ajouter leur couleur : un violon, un didgeridoo, une planche à cordes, des percussions traditionnelles (SABAR, DUM DUM, TAMA, TCHEKERE …), un saxophone …

Les cours de guitare

Les mercredis après midi de septembre à Juin 2016 et en soirées - salle Artesya - 49 rue de Marseille - 1 cours de 45 minutes par semaine : 80 € par mois. Cours d’essai gratuit. Cours individuels débutants ou avancés / Enfants ou adultes

Les cours de percussions sénégalaises

Cours de SABAR / DOUM / TAMA / DJUMBE … Les mercredis à 14h30 (enfants) et à 16h00 (adultes) - salle Artesya - 49 rue de Marseille à Lyon dans le 7ème arrondissement. Cours d’essai gratuit. Cours collectifs débutants ou avancés / Adultes et Enfants. Possibilité de travail en petits groupes pour jouer ensemble. Spectacle de fin d’année en collaboration avec Artesya - Prêt de percussions pour les cours mais possibilité d’achat groupé d’instruments !

lecture de contes traditionnels africains

Les contes africains :une école vivante de la transmission de la tradition Les contes africains constituent une littérature orale servant à transmettre les valeurs de la société dans laquelle ils sont contés. Nul ne connaît l’origine des contes africains, qui sont en général le reflet de la société et n’ont pas d’auteur. Ils appartiennent à la société dont ils sont issus. Les personnages des récits africains sont des êtres humains, des animaux, des éléments de la nature, des génies de la forêt, mamiwata (personnage mi-humain mi-poisson que l’on peut assimiler à une sirène), des esprits, des dieux, etc. Tous sont différents mais se comprennent.Contrairement à ce que l’on croit, le public des contes africains n’est pas uniquement jeune. Lors des veillées africaines, enfants, adolescents et adultes se rassemblent pour écouter le conteur, bien que le niveau de compréhension diffère selon l’âge de l’auditoire. Possibilités d’interventions dans les écoles, bibliothèques … Un spectacle d'une heure rassemble un conteur exceptionnel, Thierno Diallo et son ami musicien, Zomete Ndiaye à la guitare pour un voyage fascinant au pays de la tradition orale ! .... Renseignez-vous !

des journées culturelles sénégalaises

Nous organisons des journées africaines rassemblant des artisans d’art, des coiffeuses qui font des tresses, nous proposons des animations avec les percussions, des repas traditionnels à partager et bien sûr un concert ! Consultez les actualités pour connaître les dates à venir à Lyon et aux alentours de la Métropole Lyonnaise !

Une tournée musicale dans les villages les plus reculés du Sénégal - ETE 2019 AU SENEGAL

L’association souhaite organiser dès maintenant un grand festival de musique dont l'objectif est de favoriser la rencontre entre les peuples et les échanges culturels. Ce festival prendra la forme d’une tournée musicale avec tous les élèves des cours et les musiciens français qui souhaiteront partir à la rencontre du peuple Sénégalais et de leurs familles. La tournée fera des étapes dans tout le Sénégal avec un hébergement chez l’habitant et des concerts prévus à chaque étape pour jouer et partager ensemble des moments d’humanité et de mélanges musicaux ! Vous payez votre billet d’avion et une petite participation aux frais de la famille pour qu’ils puissent vous héberger et vous nourrir comme ils aiment le faire … avec une grande générosité et un naturel hors du commun : Vous ne serez pas prêt d’oublier l’hospitalité « Sénégalaise » : La Terenga !

CE QUI NOUS MOTIVE ?

AGIR POUR GRANDIR

L’association trouve son moteur dans la richesse des rencontres, dans l’envie de faire partager une énergie positive puisée dans la musique et dans le mélange des cultures. Aussi, elle ne s’interdit pas d’œuvrer pour des causes humanitaires ou sociales puisque les arts sont porteurs d’échanges et d’émotions pourquoi ne pas s’en servir pour faire entendre la voix de ceux qu’on n’entend pas ?

LA RECONNAISSANCE DES TIRAILLEURS SENEGALAIS

A l’origine de l’association il y a eu le projet Mémoire et de valorisation des parcours des résidents du foyer ADOMA du Mas du Taureau à Vaulx en Velin, voué à la démolition. En mars 2014, Anouck Patriarche (« L’habitat dans tous ses Etats ») fait connaissance avec Monsieur Abdoulaye NDIAYE, tirailleur Sénégalais, âgé de 88 ans, lors des entretiens menés avec les résidents pour recueillir leur récit de vie. Son histoire la bouleverse. Abdoulaye NDIAYE participe à tous les ateliers organisés pour rencontrer des lycéens ou des étudiants, ils racontent son histoire avec dignité. Parallèlement Zomete NDIAYE qui habite 1 étage en dessous noue des liens d’affections très forts avec ce Monsieur qui pourrait être son papa. Lorsqu’en avril 2015, la directrice du foyer, Khadija Doghmann, nous interpelle sur l’état de santé très grave de « Pa’NDIAYE », nous décidons de mettre tout en œuvre pour le faire revenir au Sénégal. Il n’y est en effet pas retourné depuis près d’une dizaine d’années, à cause d’un passeport périmé, d’une attente vaine de sa nationalité française et faute de moyens pour acheter son billet d’avion qui coute le prix de sa retraite complète. Cette cause, nous a touché et nous avons décidé de porter cette histoire avec l’association Sab’Art pour aboutir concrètement à son rapatriement mais aussi pour raconter son histoire du début jusqu’à la fin et suivre son voyage et son retour au village, où il est un des personnages les plus importants de son ethnie. Un roi en quelque sorte au Sénégal, un « invisible » solitaire en France. Nous souhaitons raconter son histoire pour qu’elle serve à d’autres tirailleurs sénégalais encore en France, dans cette situation d’isolement et de manque de reconnaissance scandaleux.

Contact

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande.

06.50.29.98.64 / 06.51.42.26.54

Association Sab'Art 56 rue Saint Michel 69007 LYON

sabart.njaxass@gmail.com